+221-77-400-61-42
contact@aywajieune.co
Livraison sous 4H& Service client disponible 24/7j

POURQUOI DEVRIEZ VOUS MANGER DU POISSON

MANGER DU POISSON DEUX FOIS PAR SEMAINE, UNE EXCELLENTE HABITUDE PARTICULIÈREMENT SAINE!

 

Le poisson est riche en protéines, vitamine B12 et D. Il est aussi une source de vitamine B3 et B6, de potassium, phosphore, sélénium et iode. La plupart des espèces de poisson sont maigres et conviennent parfaitement dans un régime amincissant. Les poissons gras ont également des atouts non négligeables : ils sont notre principale source alimentaire d’acides gras insaturés oméga-3 EPA et DHA. Ces acides gras sont essentiels pour le bon fonctionnement de notre cerveau et des notre vision. Ils ont également un effet favorable sur notre cœur et notre système vasculaire.

 

C’est la raison pour laquelle il est conseillé de consommer au moins 250 mg d’EPA et de DHA par jour, ce que l’on trouve facilement dans une alimentation saine : consommer 2 fois par semaine du poisson, mais aussi de poissons gras. De plus, le poisson gras fournit davantage de vitamine D. La vitamine D est une vitamine liposoluble, importante pour l’assimilation maximale du calcium et conséquemment pour le développement et l’entretien de notre système osseux. La vitamine D contribue aussi au bon fonctionnement du système immunitaire.

RÉPARTITION DES POISSONS SELON LEUR TENEUR EN GRAISSE:

  • Poissons gras (plus de 10 g de graisse pour 100 g)
    P. ex. hareng, maatjes, maquereau, sardines, anguilles de rivière, sprat, saumon
  • Poissons mi-gras (de 2 à 10 g de graisse pour 100 g)
    P. ex. grondin perlon, limande-sole, truite, anchois, sébaste, tilapia, aiguillat, pengasius, truite saumonée, turbot, calmar.
  • Poissons maigres (moins de 2 g de graisse pour 100 g)
    P. ex. cabillaud, plie ou carrelet, sole, lieu jaune, raie, lotte, aiglefin, merlan, lingue, poisson-loup (loup de mer), lieu noir (colin), thon, crevettes griseslangoustines, moules, crabe, coquilles Saint-Jacques.

La teneur en graisse des poissons les plus gras peut fortement varier – de 5 à 25% –  selon la saison, l’alimentation, l’âge et le cycle de reproduction.

Image placeholder

Nabil Moustapha

Community Manager chez aywjieune SAS